Entre Emoi et Moi

Livre Catherine Lara Entre Emoi et Moi

 

 

 

 

 

Présentation de l'éditeur :

Catherine Lara a tout aimé. Les hommes comme les femmes ; jouer les concertos de Bach les plus pointus comme chanter La Rockeuse de diamants sur la scène de l'Olympia ; croire en Dieu comme au bouddhisme ; passer sa vie en tournée en n'étant jamais aussi bien que chez elle. Depuis toute petite, arrachée à l'affection de ses parents après s'être remise d'une grave maladie, elle cherche l'amour partout où elle passe, dans le regard des siens et celui du public. Femme plurielle, la chanteuse se dit " homosensuelle " et refuse, tant dans l'exercice de son art que dans sa vie privée, qu'on la range dans un quelconque tiroir.

- La presse

- Nos Tendres et Douces Années - 14 Février 2011

Dédicace Catherine Lara Nos tendres annéesNTDA : Vous ne manquez pas d’actualité en ce moment : il y a ce nouvel album en mars mais également votre biographie « Entre émoi et moi » qui sort fin février. Vous pouvez nous en dire plus sur ce livre ?
C.L. : Un livre il faut que ça se lise. Comme c’est une autobiographie, je ne vais pas vous raconter ma vie. Le mieux c’est de l’acheter. Je parle de mes études de violons. J’ai beaucoup de chance de faire de la musique, ça ne vient pas tout seul. C’est laborieuse de faire 4 / 5 heures de violon par jour, pendant que les petits copains vont jouer. C’est un peu l’école du courage, il faut du courage, c’est beaucoup de temps de travail, il faut vouloir le faire, je raconte un peu tout ça. Je parle aussi de quelques histoires que j’ai eues dans ma vie, les belles rencontres que j’ai faites.

- Le Soleil - Journal Québec - Du 21 mai 2011

Q Les derniers mois ont vraiment été très occupés pour vous, car vous avez aussi fait paraître votre autobiographie, Entre émoi et moi. C'est un projet qui vous tenait à cœur depuis longtemps ?
R Au contraire, je ne voulais pas le faire! Mais, après y avoir bien réfléchi, je me suis dit que peut-être mon refus cachait autre chose : est-ce que j'ai peur de regarder derrière, est-ce que c'est une fuite ? Alors je l'ai fait, avec humour, pour ceux qui m'aiment. Et ça m'a fait du bien. Je sens que j'ai fermé un cahier et que j'ai la paix avec bien des choses. Ma mère, qui a 97 ans, l'a lu quatre fois. Elle m'a dit : «Jamais j'aurais cru que tu m'aimais aussi fort»...

Q Vous êtes-vous censurée pour écrire ce livre, étant donné que vous parlez de personnes toujours vivantes, comme votre mère, vos anciens amoureux et amoureuses ?
R Je ne me suis pas censurée, je n'ai pas hésité. On trouve toujours les formes pour dire les choses, c'est ça qui est important. Si je ne dis pas la vérité, qui va le faire ? Je n'ai aucun regret. Moi, un jour, j'ai refusé la souffrance et les étiquettes, le catalogue dans lequel on voulait m'enfermer, l'homosexualité, notamment. Je vis avec une femme (Samantha, depuis 15 ans), voilà. Je ne suis pas homosexuelle, je me dis homosensuelle. J'ai eu envie de parler d'amour, pas de cul !

Commentaires

bonjour catherine tout comme vous je suis un homosensuel et acet eté j ai lu votre livre enfin lire je peux dire que je l ai dévoré. le contenu m a touché car on ressent une grande sincerité dans vos sentiments et une générosité certaine bref vous etes une grande (ame).cordialement

Un moment inoubliable, entre le spectacle et le parfum ARAL
l ' association des-deux était en harmonie et pour le livre j'ai beaucoup appréciée le contenu.
merci pour tout ces moment de rêves et bonheur Catherine.

Pages

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de savoir si vous êtes réellement un visiteur et permet de prévenir toutes intentions de spam.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.