101-Questions

 

101 C’est quoi l’amour?

Catherine Lara Photo Carrine Bertelot

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« C’est ma vie, je n’ai envie que de rapport d’amour, que ce soit dans l’univers de l’amitié, dans l’univers sentimental ou affectif. Une femme c’est fait pour parler d’amour… »

100 Vous auriez voulu être Don Juane?

« Oui, parce que, je vis dans l’univers fabuleux et magique de la séduction et que dans une histoire d’amour, le meilleur moment c’est le moment ou l’on séduit. Je trouve que c’est le moment le plus passionnant, juste avant, le côté ludique. Je suis très ludique… »

99 C’est vous qui séduisez?

« Ça dépend des fois, mais à priori, j’aime bien faire le voyage de la séduction. Après l’autre voyage, la suite de l’évènement, je préfère que ça vienne de l’autre côté. Je lance toujours un premier pique… »

98 Vous aimez les hommes qui pleurent et les femmes qui fument la pipe?

« Pas forcément, mais disons que j’aime bien les femmes qui fument la pipe, parce que je n’aime pas les tabous. Parce qu’une femme ça ne fume pas le cigare, ça ne fume pas la pipe… ça fait ce qu’elle veut. L’homme aussi. J’aime bien offrir des fleurs aux hommes, parce que c’est toujours l’homme qui offre des fleurs, moi j’adore offrir un bouquet de fleurs à un homme, je trouve ça tendre… 

97 Le premier pas…

« Il y a une timidité au fond de moi, j’ai beaucoup de mal à faire le premier pas, très souvent les autres font le premier pas, après moi, j’en fais 3 ou 4, mais le premier pas, c’est pas très souvent moi qui le fais… »

96 Vous avez dit « Si le féminin de Matcho existait, je voudrais être Matcha »

« Je suis plutôt coup de foudre. Le coup de foudre se transforme en amour, en tendresse, on a de vrais sentiments, on sait pourquoi on aime. Un flash qui est à la fois physique, à la fois l’attrait qui peut être le rire, un sourire…  »

95 Est-ce qu’on sait tout de vous, ou est-ce qu’on a encore beaucoup à apprendre?

« Déjà je ne sais pas tout sur moi, mais je pense que je ne suis pas une femme très secrète. J’ai l’impression de vivre à livre ouvert. Je ne pense pas avoir caché beaucoup de choses, j’ai plutôt essayé de vivre le plus honnêtement possible. Je me livre sur scène, dans ma vie musicale plus ou moins dans ma vie affective et privée. Je crois que je n’ai pas vraiment caché ma vie… »


94 Sans fausse modestie, êtes-vous fière de vous, de ce que vous avez fait?

« J’aime le voyage que j’ai fait jusqu’à présent. J’ai fait le métier que j’aimais, que j’ai choisi et je crois l’avoir fait sans concession. J’ai fait des erreurs, j’ai assumé. Être fière de soi? C’est très long et très difficile d’être fière de soi, c’est un travail très long sur soi même, mais je suis fière de faire le métier que je fais, c’est certain… »

93 vous aimez aller vite?

« OUI !!! »

92 Vous vous êtes toujours sentie bien dans votre peau?

« Il y a des jours où je ne suis pas bien dans ma peau, ça dépend des émotions, des instants, il y a des moments ou je me sens bien dans ma peau et d’autres ou ça ne va pas. Je descends très bas très vite et très haut très vite aussi… » Émission « Mon Zénith à moi » interview Michel Denizot

91 Êtes-vous fidèle?

« Je suis fidèle de cœur, mais peut-être infidèle de corps. De cœur je suis une femme très fidèle… »

90 Que pensez-vous du passé?

«  Je n’aime pas le passé. Si je pouvais vivre demain, je le ferais. J’avance, j’ai pas très envie de regarder en arrière. Je trouve que c’est difficile d’avancer, d’évoluer et de s’améliorer. J’ai un pouvoir d’oublier, catastrophique pour les autres, mais pour moi c’est heureux… »

89 Tout ce qui vous passe par la tête, vous vous l’offrez?

« Je satisfais mes fantasmes, parce que je n’ai pas envie d’être une femme aigrie par la vie et par ses rêves. Il y a des choses que je garde parce qu’en même temps le fantasme, c’est un rêve, à partir du moment ou il est consommé, il est mort. On peut se laisser un morceau de rêve quelque part et le désirer constamment sans assouvir son besoin et son désir, c’est bien le fantasme, j’adore ça… »

88 Qu’est-ce qu’il y a de plus beau dans votre vie?

« La vie, j’aime la vie, j’aime vivre… j’aime pas la mort… Il y a rien de plus beau qu’un sourire… »

87 Auriez-vous voulu être plus grande?

« Non! J’adore être petite, parce qu’on me protège. Je me sens près du sol, près de la terre, une terrienne quelque part. J’aime être petite, je n’ai jamais eu le complexe de la grande taille. J’assume le fait d’être rase motte, comme disait Coluche : « Quand tu vois Lara, fais attention de ne pas marcher dessus… »

86 Votre première grande fierté?

« Monter sur scène, à 5 ans et demi. Je jouais du violon dans l’opérette « Véronique ». J’étais si fière que j’en ai fait quinze fois le tour. Je ne voulais plus m’en aller. J’ai toujours adoré la magie qui opérait sur scène. Je me sens d’ailleurs bien mieux en représentation que dans la vie. »

85 L’émotion?

« C’est aller chercher la vérité, une certaine honnêteté de vie, une qualité de la vie aussi… »  

84 Vous aimez Mozart?

Catherine Lara 1972

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« J’ai une grande passion pour Mozart, c’est un compositeur génial, parce que harmoniquement c’est la perfection. Il n’y a jamais de faute musicale, c’est très souvent écrit en Majeur. C’est une musique joviale, une musique heureuse et il a un tel sens de la mélodie, de l’harmonie. Des noces de Figaro au Requiem à Don Juan, tout est extraordinaire. C’est ma nourriture, je me sens nourri de Mozart… »

83 Votre plus gros coup de bluff?

« Faire des blagues, ça me connaît! A la dernière d’un spectacle de Muriel Robin, j’ai fait monter sur scène 60 musiciens chanteurs pour faire un gospel. Elle était ravie de diriger cet orchestre et d’improviser la fin de son one woman show »

82 Écrivez-vous la nuit?

« Non, je compose toujours le jour. Le violon est un instrument très fatiguant
et j’ai besoin d’être très en forme pour en jouer… »

81 Que pensez-vous des paparazzi?

« C’est un jeu que j’aime. C’est amusant quand les gens vous aiment et qu’ils vous prennent en photo. Je respecte les photographes. On récolte ce qu’on sème dans la vie, si on se planque, on vous trouve. Il ne faut pas se cacher… »

80 Vous arrive-t-il d’être jalouse professionnellement parlant?

« Non, jalouse affectivement, dans ma vie privée seulement. J’ai des excès de jalousie qui font partie du jeu, c’est un jeu d’être jaloux… »

79 Votre plus gros coup de flambe?

S’il y en avait qu’un? L’argent me brûle les doigts. Je ne serai pas la plus riche du cimetière. Comme j’adore la vitesse, je me suis toujours offert des bagnoles bien au-dessus de mes moyens. »

78 Votre plus gros coup de blues?

« Le jour où mon frère a perdu sa petite fille. Elle n’avait que 12 ans. Cette injustice m’a longtemps bouleversée. »

77 Vous aimez les couteaux?

« J’aime les beaux couteaux, j’ aime couper, la sensation de la matière et de couper dans une matière, ça me plait bien. Il y a quelque chose de sensuel dans couper la viande, ou quelque chose d’agressif ou de violent. C’est depuis toujours en moi. Même petite fille je voulais toujours couper la viande. Je jouais à la marchande avec mes couteaux… »

76 Les amis?

« Mes amis et les gens que j’aime, si on se retrouvait sur une Île déserte avec eux, je ne me ferais pas le cocotier… Je les aime parce qu’ils me plaisent, au départ, j’ai des coups de foudre pour mes amis. On ne sait pas vraiment pourquoi ça reste de l’amitié, pourquoi on ne va pas jusqu’à l’acte d’amour, mais je les aime. Entre l’amour et l’amitié, il n’y a qu’un lit de différence… »

75 Avez-vous beaucoup d’amis?

« Non, mais des sûrs, des gens que j’aime très fort… »

74 Avez-vous la notion du temps qui passe?

« Non, je peux passer dix minutes qui vont me paraître une éternité parce que je ne suis pas bien ou je m’ennuie et puis je peux passer deux heures qui me semblent un rien avec des gens que j’aime… »

73 Pourquoi le violon?

« Parce que le piano me paraissait trop grand, j’ai des petites mains… »

72 L’acte le plus fou?

« Je suis capable d’être au bout de la terre et de prendre un avion pour une nuit d’amour délirante. Je l’ai déjà fait… En amour, je suis capable des actes les plus fous, je vis des choses passionnément… »

71 Pouvez-vous résister?

« NON! résister au plaisir, résister à la tentation, résister en générale, c’est pas fait pour moi. Tout ce qui me résiste m’agresse, oui c’est une agression la résistance… »

70 Quelle est votre saison préférée?

« L’automne, parce que j’aime le soleil, mais pas la chaleur. Alors je préfère le soleil de l’automne, j’aime les couleurs de l’automne. Et puis il m’est arrivé des choses très fortes en automne, des choses difficiles, des ruptures, des cassures, des remises en questions importantes. C’est une saison difficile, c’est pour ça que je l’aime… »

69 Les choses importantes dans votre vie, ce sont des choses affectives?

« OUI! Le professionnel pour moi, c’est pas une profession, c’est une vocation et ce n’est jamais pénible, y compris des échecs qui font partie du voyage créatif. Jouer c’est ludique depuis que je suis petite on me demande de quoi je joue. Je joue avec mes ordinateurs, tout ce qui est professionnel est ludique. L’affectif, c’est pas ludique, le profond de mon âme, donc les blessures, je les ressens affectivement. Je les ressens pas avec ma vie professionnelle. »

68 Êtes-vous du genre œil pour œil, dent pour dent?

« Non, pas du tout, si on m’agresse, je prends le pied contraire… »

67 Votre plus grand coup de foudre?

« J’ai dû être foudroyée au départ car je ne fonctionne que par coup de foudre. Que ce soit pour la personne avec qui je vis ou pour mes amis. Ce n’est jamais « tu me plais bien », c’est « tu me plais vraiment ».

66 Votre plus gros défaut?

« Je suis colérique! Heureusement que je me bonifie avec l’âge… comme le vin. »

Catherine Lara

65 Votre plus belle histoire d‘amour?

« Je ne peux pas vous raconter la plus belle. A chaque histoire, j’ai pensé que c’était celle de ma vie. »

64 La moins glorieuse?

« Des histoires à la noix que je savais sans avenir, mais que je vivais quand même, pour le simple plaisir d’être aimée. »

63 Vous auriez aimé être un homme?

« Non, pas du tout! C’est un privilège d’être une femme… »

62 Avez-vous déjà pensé à vieillir?

«Non, je me suis dis que, une fois pour toutes quand on est jeune, c’est pour toute la vie. Je pense que je resterai toujours une enfant, dans mon cœur et puis je n’ai jamais voulu devenir une adulte. Je n'aime pas beaucoup les adultes, les gens adultes ça me fait fuir, ça m’effraie, le raisonnement trop approfondi… »

61 Vous cherchez plus la compagnie des femmes plus que celles hommes?

« Non, mais vous parlez bien de la compagnie? J’aime beaucoup la compagnie des hommes»

60 Vous avez envie de vivre avec un homme ou une femme?

« Je préfère vivre avec une femme, mais j’ai besoin de la compagnie des hommes, c’est le poids de ma balance. Mes amis sont en majorité des hommes. J’ai besoin de l’homme dans ma vie, c’est indispensable, j’aime les hommes, ce n'est pas parce que je vis avec une femme que je n’aime pas les hommes… »

59 Ce que vous avez de plus sexy en vous?

« Je ne suis pas sexy, je suis plutôt sensuelle. Et j’ai des pieds magnifiques! »

58 Les critiques?

« Je ne suis pas blessée, je n'aime pas les mauvaises critiques, comme tout le monde, parce que c’est terriblement désagréable, mais ça ne me blesse pas…  »

57 Qu’est ce que l’amour pour une femme?

« Je crois que quelque part, je suis restée enfant un peu trop, sûrement, et que j’ai toujours un peu cherché une mère, une maman et que le côté maternel de la femme m’attire. La douceur, la tendresse. Je suis une femme d’un certain caractère et j’ai essayé de vivre avec des hommes, mais ça passe pas très bien… Je me sens bien auprès des femmes parce que je me sens protégée, la femme me protège plus que l’homme. J’aime le rapport de force avec les hommes et le rapport de douceur avec la femme… »

56 Et le moins sexy?

« Ma démarche. Je marche comme Charlot ».

55 Qu’est ce qui a changé dans les 20 ans qui viennent de s’écouler?

« J’ai beaucoup travaillé sur cette espèce d’impatience qui est liée à mon énergie, parce que je suis une femme énergique. J’ai un peu tendance à tailler brutalement ou avoir des jugements à l’emporte pièce. Justement j’ai beaucoup travaillé sur la tolérance; mon regard sur les autres, c’est très important, c’est dans ce sens là que j’ai évoluée le plus… »

54 Vous vous plaisez plus aujourd'hui?

« OUI!!! »

53 C’est mieux de vivre avec vous aujourd’hui?

« Je pense que j’ai été invivable et aujourd’hui, je commence un peu à arrondir les angles je suis d’une nature difficile… »

52 Auriez-vous aimé faire autre chose qu’artiste?

« J’aurai aimé être avocate, défendre les faibles et les opprimés. Un métier qui me permet de communiquer. La communication, c'‘est un peu essentiel dans ma vie… »

51 vous arrive-t-il de rougir?

« Oui, de honte et de plaisir. C’est probablement parce que j’étais timide quand j’étais petite. Je rougissais facilement, tout me faisait rougir. C’est une forme de pudeur. Et pour guérir cette timidité, j’ai choisi une thérapie, c’est monter sur scène…

50 Avez-vous le trac?

« Terrible! Ça se traduit par un état qui est propre uniquement à cet instant là, juste avant de monter sur scène, où à l’intérieur c’est l’Etna. C’est invraisemblable, c’est-à-dire, une décharge d’adrénaline très violente, un état que j’adore parce que cette peur là est le moteur de mes émotions. J’ai chaud, très chaud, le cœur tape à une vitesse hallucinante, les mains moites, les pieds poites et les oreilles wat, c’est très fort au moment ou j’entre en scène, tout s’arrête. Ce trac je le laisse en coulisse et les émotions restent… »

49 Quand on vous résiste ça vous agresse?

« Oui, c’est terrible! »

48 ça vous excite?

« Probablement, bien sur, c’est un moteur génial pour l’amour… » >

47 Quelles sont les plus belles victoires féminines du XXe siècle?

« Sagan, Mère Teresa, Areth Franklin, mais aussi Jessie Norman, La Callas, et combien d’autres femmes sublimes! Il a y un tee-shirt qui porte cette inscription… » .

46 Avez-vous une habitude quotidienne à laquelle vous ne dérogez pas?

« Non, il y a rien qui m’ennuie plus que l’habitude. Je m’invente même des mots nouveaux. Je donne des petits noms aux gens, j’en invente tout le temps. Il y a rien de pire que la monotonie de l’habitude, faire tous les jours quelque chose c’est terrible… »

45 Vous est-il arrivé de retirer une chanson avant la sortie d’ un album?

« Oui!… »

44 Combien de fois par semaine montez-vous sur la balance?

« Quand je fais un régime, je le fais 15 jours et j’ai perdu 2 semaines… J ‘ai un mal fou à faire un régime, parce que j’aime la vie… »


43 Chaque matin représente-t-il pour vous, le début d’une nouvelle vie?

« Non, j’ai des réveils très joyeux, je me réveille avec le sourire, je ne me dis rien, mais dans mon subconscient, il y a le bonheur de faire ce que j’aime et d’en vivre… »

42 Vous aimez le noir?

« Ha oui! Absolu. Dans ma chambre je mets des collants sur les petites lumières. Rien, je ne veux pas de lumière, le noir pour moi c’est le repos… »

41 Quelle femme êtes-vous?

« Moi, je suis un oiseau de nuit, je me lève entre chien et loup. Je suis née à une heure du matin, et depuis, tous les soirs ça recommence… »

40 Comment définirez-vous vos vrais amis?

« Ceux que je pourrais emporter sur une Île déserte… »

39 Vous arrive-t-il de penser à la mort?

« Non, je refuse. La mort des autres m’anéantit : la maladie, la guerre, ces enfants qui meurent de faim, ces animaux martyrisés. Horrible! La mienne, je passe mon temps à la nier. Elle viendra à son heure. Pour le moment, je suis bien trop heureuse de vivre. Ma vie, c’est une grande histoire d’amour!… »

38 Que détestez-vous chez les gens?

« L’obséquiosité », je déteste. Je déteste les gens qui mentent… »

37 De quoi avez-vous peur?

« De tout et de rien… »

36 Auriez-vous aimé avoir d’autres attirances?

« Non, parce que je me sens très équilibrée, entre l’homme et la femme. J’ai aimé des hommes et j’ai aimé des femmes. Je n’ai pas envie d’être dans un tiroir homo/hétéro… j’aime l’individu. J’aime ce qu’il y a dans le cœur des gens… » .

35 Avez-vous la notion du temps?

« Pas du tout, je ne suis pas passéiste. Je n’ai pas une photo de moi, rien de rien, pas de disque d’or, rien jamais. Tout ce qui est derrière est forcément moins bien… » .

34 Le 1er janvier a-t-elle été une date comme une autre pour vous?

« Non, j’ai passé cette date à la campagne avec les gens que j’aime, c’était un vrai moment de tendresse et puis c’était un événement. C’est le seul moment où je suis revenue en arrière, je me souviens quand j’étais petite, je me disais que j’allais connaître l’an 2000, c’était les soucoupes volantes, le monde de l’an 2000 avec les yeux d’une enfant pleine ‘d’imagination… »

33 Quelle est la qualité que vous appréciez le plus chez les gens?

« J’aime les gens compliqués, j’aime les cérébraux parce qu’ils me fascinent. J’aime toutes les qualités, l’être humain est fait de travers et de qualités et moi j’aime ça. Il y a des défauts que j’adore… »

32 Comment définissez-vous la réussite?

« C’est être allée au bout de ses idées, d’avoir aimé la musique et de pouvoir la communiquer aujourd’hui, c’est ça ma réussite. D’aller jusqu’au bout de ses rêves. D’aimer faire ce qu’on aime et d’en vivre, c’est quand même une réussite aussi… »

31 Vous regrettez de ne pas avoir écrit vos paroles?

« Oui, je suis paresseuse, je regrette de ne pas avoir écrit mes paroles parce que je n’ai jamais donné 100% de moi-même. Il y a dans mon imaginaire à la fois de la poésie et de l’humour et je n’ai donné qu’un côté poétique et littéraire qui n’est pas le reflet profond de ma personnalité… ».

30 Écrivez-vous un journal intime?

« Je n’ai jamais écrit de journal… »

29 George Sand?

« J’avais envie d’un album concept et je voulais m’inspirer d’un sujet poétique et littéraire et mettre en exergue le talent d’une femme exceptionnelle de par sa force et son énergie, son talent, son courage, son audace, son arrogance… C’est une évocation de George Sand… »

28 Avez-vous eu des excès (drogue, alcool)?

« Dans les années 80, maintenant c est fini, j’ai fait un choix, je préfère rester les yeux bien grands ouverts… »

27 L’orgueil?

« En amour il faut mettre l’orgueil au fond de sa poche, on peut être ridicule. Il y a des situations où on est ridicule, on est là, on pleurniche, on est lamentable, et on l’assume, parce que si c’est pour un sentiment amoureux ou passionné, c’est pas grave, on peut s'abaisser jusque sous la moquette… »

26 Que faites-vous quand vous êtes gênée pour ne pas avoir l’air de l’être?

« Je me tripotte les cheveux

25 Repérez-vous, dans une assistance, la personne qui est en désaccord avec vous?

« Non, mais je sens les gens que je n’aime pas ou les gens qui ne m’attirent pas. C’est le contraire. Je suis plutôt à l’affût des gens qui vont me plaire, j’ai tendance à positiver… »

24 Vers qui vous dirigez-vous?

« C’est tellement de choses, c’est un sourire, c’est un regard, c’est l’humour, la façon de parler, quelqu'un qui va s’exprimer avec beaucoup d’humour va forcément m’attirer, parce que j’aime bien les gens qui ont le sourire. Un regard bien droit. Les visages qui me plaisent ne sont pas forcément des critères de beauté, je vais vers les gens qui ont une âme sur leur visage… »

 

23 Quand vous êtes contente de vous, comment vous remerciez-vous?

« Pas spécialement, je me fais des cadeaux sans arrêt. Je suis une dépensière terrible. Je suis une cigale, pas une fourmi… »

22 Vous vous offrez quoi?

« Pas de vêtements, pas du tout de bijoux, des montres, j’ai la passion des montres, des ordinateurs, tout ce qui peut faire avancer les choses et en même temps me nourrir… »

21 Etes-vous allergique?

« Oui, j’ai un tempérament allergique, mais pas aux personnes… »

20 Que faites vous pour vous protéger de l’ agression qui vous entoure?

« Le moyen de ne pas être agressée, c’est un petit sourire… »

19 Écrivez-vous la nuit?

« Non, je compose toujours le jour. Le violon est un instrument très fatiguant et j’ai besoin d’être très en forme pour en jouer… 

18 Quand vous ne faites rien chez vous, vous faites quoi?

« Rien, je reste dans mon lit, j’ai un écran de 2 mètres sur 2 mètres au pied de mon lit et je zappe, je me fais un film ou je vais sur Internet et j’y reste des heures »

17 Vous pourriez rester des jours sans sortir dehors?

« Oui, sans problème, 2 ou 3 jours pas plus… »

16 Vous aimez plus protéger ou qu’on vous protège?

« Les deux. Je suis équilibrée, j’ai beaucoup de yin et de yang en moi. Il y a beaucoup de féminin et beaucoup de masculin et je vis entre les deux poids de cette balance, féminin et masculin… »

15 Si vous vous retrouviez toute seule sur une île déserte et que vous auriez le droit d’avoir une seule personne avec vous, qui prendriez-vous?

« Mon histoire d’amour… »

14 Etes-vous féministe?

« Ah non, je hais les ghettos femelles! J’aime les femmes bien dans leur peau, celles qui s’assument comme femme, pas des caricatures de femmes… »

13 C’est quoi une belle femme pour vous?

« Pour moi, une belle femme doit avoir des rides au fond des yeux, parce qu'elle s’est marrée toute sa vie! Bref, un esthétisme qui me corresponde, car la beauté doit se ressentir.. »

12 Comment expliquez-vous votre succès auprès des gays?

« J’ai horreur que l’on catalogue les gens d’hétéros ou d’homos. J’ai un respect profond pour l’amour, quel qu’il soit, il faut vivre avec les gens qu’on aime… »

11 Croyez-vous en Dieu?

« Oui, mais je crois en plein de choses, j’ai mes dieux, j’ai mes diables… »

10 Vous aimez l’eau?

« Oui j’adore me baigner des heures dans ma piscine, nue, je déteste les maillots de bain… »

9 On refait plus facilement le monde la nuit?

« Oui, on a le temps, on n’est pas stressé … »

8 On compose plus facilement la nuit que le jour?

« J’aime beaucoup écrire le jour, la nuit est plutôt pour la fête, des instants de plaisir ou de désirs… »

7 Quand vous ne sortez pas de chez vous, le contact avec les gens ne vous manque pas?

« Non, le contact je l’ai quand je veux… »

6 Avez-vous déjà été déprimée?

« Oui, je suis comme ces gens qui ont tendance à positiver, les instants à l’opposé les instants de dépression sont très forts aussi, je ne vis pas en robinet d’eau tiède… »

5 Le premier « je t’aime »?

« Je ne sais pas, très tard, j’ai mis très longtemps à le dire, je n ’osais pas le dire… »

4 Et aujourd’hui?

« Non, c’est difficile de dire « je t’aime », c’est important… »

3 Qu’est ce qui vous manque?

« Je suis une femme comblée, je vis dans le monde le plus magique qui soit »

2  Êtes-vous heureuse?

« Oui, je suis née dans une note de musique, je vis avec et pour la musique … »

1 Le mot de la fin… 

« Il n’y a rien de plus beau qu’un sourire… »

Propos recueillis lors des émissions :

  • « Pendant la pub » janvier 2000 présentée par Patrick Sabatier
  • « A vos amours» 1992
  • « Mon Zénith à moi » sur Canal