Parfum-Aral

Sorti en 2009 le parfun ARAL n'est plus en vente ectuellement.

- Le parfum

"Aral" le parfum est né d'une rencontre fortuite entre Pascale Oger et Catherine Lara.
«C’est comme mon nom de violoniste» nous explique Catherine, «c’est une senteur marine qui fait penser à la mer d’Aral. Ça rappel un peu ces senteurs quand on arrive sur la plage, ces odeurs qui sentent le soleil, la chaleur…».

"Aral" c'est la combinaison de 80 fragrances dont :
Note de tête : Bergamote, pamplemousse, citron, petitgrain, cardamome, girofle, algues marines.
Note de coeur : Ambre, patchouli, ylang, cèdre, encens, fir.
Note de fond : Benjoin, copahu, styrax, pêche, vanille tonka, musc.

La production du parfum est entièrement « made in France ». Le jus a été élaboré par Technicoflor, société de Provence. La verrerie Saverglass a confectionné le flacon de 100 ml et son bouchon par Codiplas, situé à Oyonnax.

C'est le parfum de mes souvenirs.
La symphonie achevée d'un voyage aux bords de la mer d'Aral. "Au-delà des murs" Une évasion olfactive.
Catherine Lara.

Que signifie ce parfum ?
"Le plaisir. J'aime les odeurs. Il y a ces odeurs de ferme, de campagne que j'adore. Comme le foin... tout cela éveille mon imaginaire. Un parfum éveille aussi la partie sensuelle et sexuelle..."
Catherine Lara - Magazine Art & Langages - Septembre/Octobre 2009

 

- La presse

- Art & Langages - Septembre/Octobre 2009

Catherine Lara 2010Qu'est-ce qui a pu motiver le désir de créer un parfum?
Cela s'est passé en plusieurs étapes. Pascale Oger, est avant tout une amie. Il se trouve que son mari est directeur général de "Technico Flor" qui fabrique du parfum. Un jour, elle vient me trouver avec l'idée de faire un parfum qui s'appellerait "Nuit magique", en lien avec la chanson que j'ai écrite. A cette époque, j'étais en train de finir un album, "Au-delà des murs", pour un spectacle de danse et de violon que j'ai donné au Palais des Sports. On avait d'ailleurs réalisé pour cette occasion, avec Franco Dragone, Giuliano Peparini et toute une équipe qui vient du monde où il y a du soleil, un DVD que je leur ai montré. Ils ont été emballés par la chorégraphie, par la musique et son univers tzigane des Balkans. M'est venue alors l'idée : Pourquoi ne pas diffuser un parfum pendant le spectacle? Ce serait une sorte de spectacle sensoriel convoquant la vue, l'ouïe et l'odorat. Pascale a trouvé l'idée formidable et me dit : Oui, faisons un spectacle sensoriel ! Nous avons alors créé ce parfum que j'ai appelé "Aral". Avec ce côté mer d'Aral, cette mer asséchée par l'Homme, qui m'avait déjà beaucoup interpellée au point d'en avoir fait par le passé un disque de violon. J'avais envie d'un parfum aux senteurs d'ambre solaire, qui me rappelait ma mère dans sa jeunesse. J'avais en moi ces odeurs de plage et de mer. Je désirais un parfum qui s'approprie cet environnement-là. Nous avons travaillé au moins huit mois sur ce projet, avec 28 essais de plusieurs parfums, jusqu'à finir par trouver cette senteur idéale que je cherchais depuis longtemps. On m'a, en fait, donné l'opportunité de le fabriquer. J'ai réalisé le parfum dont je rêvais. "Aral" est né comme ça ! Au départ, ce n'était en aucune façon mercantile. Puis on s'est dit qu'il fallait faire quelque chose de ce parfum. Pourquoi pas en faire profiter tout le monde et essayer de le diffuser?

- Magazine CorsairFly - Eté 2009 :

Comme une nouvelle arrive rarement seule, vous venez de lancer Aral, votre parfum. Qu'est-ce qui vous a inspiré cette senteur et pourquoi s'être engagée dans cette aventure?
Au départ, cela n'a rien de mercantile. Je voulais un spectacle sensoriel et vivant : toucher la musique, sentir les notes. Tout au long du spectacle, le public peut humer les différentes composantes d'Aral : le patchouli, l'orange... C'est une belle façon de recevoir le public qui me plaît. Nous avons fait 28 jus pour ce parfum. Un travail considérable. Je voulais que le nez soit marin. Je me souviens de Maman qui sentait l'ambre solaire. Elle était dans la salle ce soir et c'est un peu pour elle que nous avons composé cette odeur qui me rappelle mes arrivées sur la plage, les senteurs délicieuses de l'air marin. J'ai toujours été fascinée par les odeurs : celle de la ferme et de la bouse de vache notamment ! Et puis ce parfum évoque cette mer qui se meurt. C'est une façon comme une autre de la faire exister.

- Paru/Vendu - Juin 2009 :

Il y a beaucoup de fluidité et de poésie dans ce spectacle. Un déferlement onirique et sensuel...
J’espère. Je veux susciter des émotions. Nous vivons dans un monde difficile, où les gens souffrent. Les gens ont besoin de respirer, de rêver avec un spectacle sensoriel. Dans ce spectacle, tous les sens sont en éveil, les yeux, les oreilles et le nez, seront sollicités avec mon parfum Aral qui sera diffusé pendant la soirée. J'ai vraiment voulu de quelque chose d'épanoui avec de belles émotions.

- Point de Vue - Juin 2009 :

"ARAL est un parfum que je viens de créer, en cherchant à retrouver les odeurs d'ambre solaire de mon enfance et aussi les embruns de rivages lointains et aimés. Ce nom, exotique, me fait rêver, et il est aussi l'anagramme du mien : Un joli clin d’œil."
Catherine Lara

- TribuMove - Mai 2009 :

Tous les sens sont conviés puisqu'un parfum de votre composition, "Aral" est diffusé pendant le spectacle. Comment vous est venue cette idée et qu'est-ce qui a présidé au choix des fragrances qui le composent?
Il était question de créer une eau de toilette "Nuit Magique" quand j'ai pensé qu'il pourrait être intéressant d'associer des odeurs au spectacle. Ce projet de parfum a donc évolué vers des senteurs qui évoquent la mer, les Balkans. Un parfum c'est aussi la mémoire. Quand j'étais petite, j'étais fascinée par l'odeur de l'ambre solaire, - qui ne sent plus du tout pareil aujourd'hui ! - un mélange d'odeurs marines, de caramel... J'adorais rester dans le giron de maman quand elle mettait cet ambre l'été pour être baignée par cette odeur de soleil, de plage, et que j'ai essayé de recréer.

Commentaires

Pour moi, Aral c’est du raffinement, de la sensualité et un peu de rêve aussi. Après la musique et les spectacles, c’est au travers d’un parfum que je suis envoutée…Bien entendu, je ne porte plus que lui. Encore un grand merci Catherine pour le bonheur que vous donnez.

« On poursuit le cours de notre Histoire, sur une note parfumée »
ARAL, le parfum…. Pascale Oger nous prédit « des Moments d’Emotions parfumée », elle ne se trompe pas… l’émotion est là, un voyage, loin, très loin, au soleil, sur une plage de sable fin… délicatement blottie dans une sensation d’apaisement, de calme… Un pur Bonheur ! Aral ne me quitte plus, j’ai enfin trouvé un parfum qui me tient toute la journée et que j’aime sincèrement, pas trop fort mais juste assez pour nous rappeler sa présence quand on a tendance à l’oublier… Depuis que je l’ai, et certain savent combien j’ai eu du mal à l’obtenir, il orne mon écharpe, mon agenda et… mon oreiller… Je suis très heureuse de pouvoir retrouver des odeurs exotiques, j’ai quelque fois l’impression de trouver de la Cannelle, et l’odeur de la promenade sur le Bord de l’eau, au coucher du Soleil… mais une chose est certaine, ARAL est une merveille… Un retour vers l’enfance, qui n’est pourtant pas loin, grâce à ce flacon, en forme d’Encrier, encore un beau clin d’œil !
Merci Catherine pour ce si beau cadeau, Merci Pascale Oger, d’avoir permis cette création et Merci Florence, pour ce si beau site.

Le monde olfactif ne m’a jamais inspiré, ne m’a jamais parlé… pourtant les odeurs agréables des fleurs, des senteurs, que l’on croise sans s’en apercevoir durant les différentes étapes de la vie, s’intègrent en nous comme un cachet sur le timbre d'une enveloppe, il est là mais on ne le remarque pas.
Le parfum Aral, a été pour moi la découverte de cette petite marque sur ma vie, imprégnée en moi, dans mon esprit, dans ma mémoire, les odeurs de mon enfance, de mes années collèges avec « les vacances à la mer », de mes premiers pas dans la vie en tant qu’adulte, bref tout est remonté à la surface avec le parfum…. Whouaaa ça fait du bien de faire un retour en arrière aussi agréable et inattendu. J’ai posé mes valises un instant lorsque j’ai découvert ces effluves. J’ai eu l'impression bizarre de sentir pour la première fois, c’était d’autant plus magique que ce jour là enfin ce soir là j’ai reçu un superbe spectacle : « Au-delà des murs » comme cadeau, un certain 23 juin 2009 au palais des sports de Paris….

Le parfum ARAL par Gisèle
Après le message imprégné d'amour et d'admiration pour Catherine que vient de faire mon fils, je ne sais plus trop quoi dire. Celui-là, il a le talent de me couper l'herbe sous le pied... Je ne vais donc pas être très originale mais le parfum fait naître en moi l'étrange goût d'une mélancolie non triste. «J' m' en souviens déjà» disait Catherine dans une sublime chanson. Ce parfum c'est un peu ça. Je le respire, je repense à ce fameux concert de Paris mais ne peux pas m'empêcher d'être déjà à Guipavas pour passer une soirée de rêve.
A bientôt Catherine... et merci de nous lire...et peut être, qui sait, un jour vous nous laisserez un petit message sur le site de Florence.

Le parfum ARAL par Richard
A l'heure ou mon clavier devient fébrile face aux étoiles et à l'insomnie naissante la mémoire olfactive me revient. Le doux parfum d'un soir mémorable, le doux parfum de Catherine sublime mes idées. Bien qu'Aral soit un parfum destiné à celles qui naissent dans les roses, je confesse avec fierté qu'il est en ma possession. Car il restera, à jamais, pour moi lié avec le spectacle de Catherine à Paris ainsi qu'à mes amis de lalapassion. Comment oublier toutes ces émotions et tout ce bonheur..? Impossible.
Je ne me parfume pas avec mais j'ai imprégné de l'odeur sublime tout mes CD (enfin les livrets des CD) ainsi que le divin graal...le livre «L'aventurière de l'archet perdu». A chaque page, une odeur exquise me replonge des mois en arrière et enivre ma mémoire et mes sens d'une Catherine pierre fondatrice de mon amour pour le beau et le raffiné.
Ce parfum est un élément de plus pour me conforter dans l'idée que Catherine est unique à jamais tant par ses idées que par son immense talent... Revenez-nous vite Catherine, on vous aime tant...

Personnellement je suis beaucoup plus sensible à des fragrances toniques il m'est donc très difficile d'être objective et cependant ce qui reste accroché à mon sens olfactif de L' ARAL ne me déplait pas. Allez comprendre pourquoi puisque ce que je préfère est dans les notes de tête. A mon avis le mélange a été subtilement concocté pour surprendre, plaire, étonner et une fois de plus séduire. J'ajoute quand même que personnellement j'ai perçu une certaine agressivité dans certaines fragrances, lesquelles ? sans doute celles de coeur.
Claude

Aral senteur magique qui me fait voyager loin, très loin... des souvenirs de plage en Loire Atlantique quand j’étais petite, d’été chaud, de mer fraîche, de vagues venant caresser mes pieds, la béatitude et l’insouciance de ma jeunesse…
Que de souvenirs… George Sand disait très justement « Le souvenir est le parfum de l’âme »… L'odeur serait comme une âme, immatérielle???
Aral, parfum qui me maintient dans un infini bien-être tout en me donnant une dynamique exceptionnelle dans ma vie quotidienne. Aral, parfum envoûtant et sensuel. Aral, interprète subtile, sublime de ce qui ne se voit pas, ne s'entend pas, ne s'écrit pas avec des mots.
Je peux dire que j’ai trouvé LE parfum qui m’accompagnera partout et pour toujours, aujourd’hui est le premier jour du reste de ma vie et Aral me conduira vers ce long chemin qui me reste à parcourir…
Merci de l’avoir pensé, merci de l’avoir réalisé… Merci tout simplement...

Depuis des années, je ne mets plus que ce parfum que j'adore, mais malheureusement je ne le trouve plus en magasin.
Et sur internet Je ne trouve pas mieux.
Comment puis-je faire pour acheter ce parfum

Depuis sa création, je mets ce parfum que j'adore plus que tout. Je suis dans la région parisienne, mais j'ai une amie qui trouvait ce parfum, a coté de chez elle, ainsi elle pouvait me fournir dès qu'on se voyait.
ce magasin à fermé, et je ne sais plus ou acheter ce parfum. Le site arlara.fr est un site de chaussures, et impossible de trouver un magasin dépositaire. Quelqu'un peut-il m'aider ??

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de savoir si vous êtes réellement un visiteur et permet de prévenir toutes intentions de spam.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.